Accueil

Présentation

Collections

Catalogue

Commandes

A paraître

Agenda

Librairies

Contact .

Liens .

  Actualités du Chat Rouge

JUIN/JUILLET 2018

Bonjour à tous chères amies et chers amis !

Les Editions Le Chat Rouge ont été récompensées lors de la Nuit du Livre à l’Odéon. Nous avons obtenu le Prix Littérature 2018 pour l’anthologie de Gérald Duchemin Les Décadents (richement illustrée par Pierre de Bonneuil) ! C’est un Prix honorifique, délivré par un jury composé par les chefs de fabrication et de production des plus grandes maisons d’édition (Albin Michel, La Martinière, J’ai Lu, Hachette, etc.). Ce Prix existe depuis 16 ans, et il est remis chaque année à l’Odéon, cadre prestigieux s’il en est, lors d’une cérémonie digne des Césars. Le Champagne fut excellent, et l’accueil plus que chaleureux.
Voici le lien du site en question : www.lanuitdulivre.com
Aussi, à de basses fins commerciales, nous avons donc concocté donc un très beau bandeau à l’effigie du Prix. Savourez !

Les Décadents

Deux nouveautés vous attendent en librairie en cette période bientôt estivale:
La Mandragore de Jean Lorrain, et Les Dandys de Jean Florensac.
Ce sont certes des rééditions, mais enrichies : pour les Dandys, même texte que celui de la  précédente édition (2013, jadis…), mais augmenté cette fois des belles illustrations de Pierre de Bonneuil.
Dans cette anthologie, Les Dandys, construite par Jean Florensac (pseudo de Gérald Duchemin, chut !....), histoire de contredire gentiment les ténors esthétiques du dandysme que sont Baudelaire et Barbey, pour qui une femme ne saurait être dandy, nous avons inclus un texte de Robert de Montesquiou, justement à propos d’une femme dandy, et laquelle, Sarah Bernhardt. Nous ne pouvons que trop vous conseiller, en parallèle avec notre anthologie historique, de lire l’ouvrage instructif, moderne, amusant voire piquant, d’Alister (Fondateur et rédacteur en chef de la revue Schnock), et qui a pour titre La Femme est une dandy comme les autres, publié chez Pauvert.

Les Dandys                La Mandragore

Pour La Mandragore, Gérald Duchemin a imaginé une anthologie particulière des textes (contes et nouvelles) de Jean Lorrain, à partir du mini recueil, éponyme, qui datait de 2005, épuisé chez nous depuis quelques mois. De plus amples explications vous sont données sur la page du recueil en question. Prière de cliquer sur l’image de la couverture pour vous plonger dans cet univers étrange, drôle, grotesque, féerique, avec quelque chose d’oblique dans le regard porté sur le monde, typique d’un Jean Lorrain au plus beau de sa forme.
Juste un mot sur le conte source, l’histoire séminale du recueil, La Mandragore, justement. Imaginez une reine, superbe, qui accouche… d’une grenouille !... C’est vraiment le début de cette histoire magique.
« Par cette grenouille, Jean Lorrain convoque tout le peuple des inattendus de la vie : les bistrés de peau, les roux, les malvenus, les hydrocéphales, les aveugles, les nains, les hermaphrodites, les sourds, les métis, les rachitiques, les trisomiques, les cagneux, les bigleux, les nichonneuses, les bâtards, les homosexuels, les albinos, les lesbiennes, les transsexuels, les bisexuels, les frisés, les gros, les noirs, les grands, les grassouillets, les fessus, les poilus, les musculeux, les petits, et puis tous les Trop, et les Pas Assez… Une vie de suffirait pas à nous répertorier tant nous sommes la vie… » écrit crânement Gérald Duchemin en sa préface (Ces Parfums de meurtre, de lotus et d’encens) à La Mandragore.

C’est un très puissant conte sur l’orgueil que cette histoire, et c’est aussi un récit universel sur l’acceptation de l’autre… Il pourrait d’ailleurs faire le bonheur des cinéastes…
Si vous ne deviez acheter qu’un seul livre au Chat Rouge, ce serait celui-là. En plus, une Mandragore porte chance… paraît-il…

Maintenant, il est bien temps de faire chauffer votre carte bleue, et de nous couvrir de vos espèces sonnantes et trébuchantes. Courez en librairie (ou ici sur notre site, pour les malheureux qui n’ont pas de librairie à proximité de chez eux), et dévorez ces
Dandys superbes, et cette Mandragore magnétique.

Des nouveautés, et des surprises, vous attendent en novembre prochain…

Vive la littérature ! soyez fous et enivrez-vous !

______________________________

DECEMBRE 2017 / JANVIER 2018

Bonjour chers amis du Chat Rouge !

D’abord, un petit topo sur La Merveille des petits livres, avant de vous régaler de news relatives aux deux nouveautés de cet automne-hiver.

Gérald Duchemin a, depuis juin dernier, récolté quelques lauriers sympathiques dans la Presse nationale.

Bernard Morlino du Magazine Littéraire (juin 2017) savoure dans La Merveille des petits livres, un « Hommage à la brièveté du Droit à la paresse de Paul Lafargue. »

Toujours en juin, Laurence Noret, de la librairie La Belle Lurette (Paris), s’exprime ainsi à 8h du matin sur France CULTURE (dans l’émission Les Matins des livres): « Le lecteur se délecte des anecdotes que Gérald Duchemin introduit dans son texte et de l’autodérision dont il fait preuve. » Plus loin, « La Langue de cet écrivain est vivante, drôle, sans détour et élégante ». Enfin, « Je vous recommande vivement de pousser la porte de votre librairie et de demander à votre libraire dès demain : La Merveille des petits livres de Gérald Duchemin. »

Laurence Noret a été si convaincante que son intervention a généré un nombre de commandes incroyable pour notre petite structure… En juillet, nous avions même un peu de mal à suivre… Et c’est avec joie que nous avons procédé, dès août, à un retirage de l’angélique petit volume…

La Merveille des petits livres

Nouvelle chronique du même volume, toujours sur France Culture, et dans l’émission culte, Mauvais Genres, de François Angelier. Cette fois début septembre. Il s’agit de l’émission consacrée au grand Alan Moore, et à son roman Jérusalem, publié chez Inculte. Christophe Bier, un des chroniqueurs, a eu des mots très chaleureux et enthousiastes pour parler de La Merveille, comme « Un petit livre pour de grandes rêveries », ou « Gérald Duchemin a la passion des petits livres et leur consacre un éloge fétichiste, ému et amusé. Politique aussi. Le petit livre conforte le grain de la folie que l’auteur nous propose d’assumer, contre le monde, contre les autres, contre l’immonde vulgarité des best-sellers et des hypermarchés, ces tout-à-l’égout. »

Bref… que du bon !... Sans compter que depuis lors, La Merveille des petits livres est devenue un des coups de cœur de la librairie Sauramps-Comédie.

Mais voici venir le temps, non de L’Île aux enfants, chers amis, mais de nos deux nouveautés.

Il s’agit de notre toute nouvelle anthologie, Les Décadents, pilotée par Gérald Duchemin : 4 ans après Les Dandys (épuisés chez nous, mais que nous réimprimerons au printemps prochain…). Toujours dans notre collection à succès, Haut-de-Forme.

Les Décadents

Gérald Duchemin, après sa lecture de Just Kids de Patti Smith, s’était entiché d’écrits de la génération Sex drug’n rock’n roll… Il semble que la génération Chat Noir, du XIXième siècle partage bien des choses avec celle la jeunesse des années 60/70… Il en a tiré une très longue et substantielle préface, teintée d’humour, De Velours et de Sang, qui est peut-être l’avant-poste, ou l’ébauche, d’un prochain volume, plus ample, de l’écrivain…

Cette anthologie est superbe. Sans doute un des plus beaux volumes publiés par le Chat Rouge à ce jour, d’autant qu’il est abondamment illustré par le génial Pierre de Bonneuil, dont le talent ne fait que grandir… (ici son site personnel www.pierredebonneuil.fr)

L’autre nouveauté, qui n’en est pas vraiment une, ce sont, dans la même collection Haut-de-Forme, Les Fous de livres, de Jean Florensac. Une autre anthologie, que nous venons de réimprimer, mais sous une autre couverture, bien que reprenant des vignettes de l’ancienne…

Les Fous de livres

En somme, deux volumes indispensables pour votre plaisir égoïste, pour Noël 2017, pour offrir, et pour attaquer l’année 2018.

« Si vous avez le cœur nourri par la joie de lire, et si vous avez l’esprit ouvert par la fête de découvrir, il se peut que votre appétit de vivre devienne contagieux… » prétend Gérald Duchemin, dans l’une de ces rêveries non encore publiées…

N’hésitez pas, foncez chez votre libraire le plus proche, et demandez nos titres !

(Prière de snober Amazon, ok ?... Nous ne travaillons pas avec ça… Mais ce site continue de nous piquer les références de nos titres, avec des prix fantaisistes : sans doute sont-ce les méfaits d’un logiciel peu scrupuleux…)

Soyez fous et joyeux. Enivrez-vous ! Nous comptons sur vous...

Vive la Littérature !

______________________________

MAI 2017

Bonjour chers amis !

Veuillez bien noter sur votre agenda, cette date : le 22 juin, à 18h à la GALERIE UNIVER (superbe…), 6 Cité de l’Ameublement, 75011 Paris (Métro Faidherbe-Chaligny/ Reuilly-Diderot. Les Editions Le Chat Rouge vous convient à une soirée de présentation en présence de l'auteur Gérald Duchemin et de l’illustrateur Pierre de Bonneuil. Venez nombreux !

Oyez Oyez donc, bonnes gens, et même les mauvaises (euh non pas les mauvaises svp…), savourez car voici venir les nouveaux titres du Chat:

1 ) Un nouveau livre de Gérald Duchemin, LA MERVEILLE DES PETITS LIVRES, dont la bonne mise en place auprès de nos libraires augure du meilleur.

La Merveille des Petits Livres

Il s'agit d'une monographie teintée d'humour et de rêverie, un livre entre conte et essai, une sorte de promenade, littéraire, à propos d'une collectionnite aiguë dont Gérald Duchemin est la victime consentante depuis tant d'années...

Car voici, l’auteur des CONTES DE LA CHOUETTE AVEUGLE nous introduit non à un genre mineur (il n’y en a pas), mais à un format mineur. Sa passion pour le livre bref, ou filiforme, lui permet de causer de littérature, mais aussi par ce biais, du monde d’aujourd’hui, avec une distance amusée, et quelques irrévérences bien senties… Sans parler de ses réflexions sur le mot même de petit, mot polysémique s’il en est…
Pour la publicité de cette MERVEILLE, nous avons concocté un bandeau, ou plutôt un détournement de bandeau.
Nous nous moquons, non sans courtoisie railleuse, de ce sempiternel refrain des best-sellers : déjà 3 millions de lecteurs dans le monde, genre...
Ainsi nous avons, nous, préféré mettre ceci : Mondialement inconnu, Gérald Duchemin compte déjà plus de 3 millions de lecteurs potentiels... tout est dans le mot « potentiel », bien entendu...
Rêvons chers amis, car le rêve est encore à la portée de nos bourses chagrines.
Un peu d’humour et de légèreté, une pincée d’optimisme dans ce monde de brutes, voilà ce que vous propose cette MERVEILLE DES PETITS LIVRES.

2) Autre ouvrage, et lequel, LE CHAT NOIR et autres contes par Edgar Allan Poe. C’est pour nous tout un emblème… Il s’agit d’une réédition luxueuse d’un des premiers ouvrages de notre maison d’édition (2008, juste à nos début dans la distribution sur Paris). C’est un choix d'histoires parmi les plus gothiques d'Edgar Allan Poe. La séduction du papier, l'ajout de lettrines, la mise en page, les merveilleuses illustrations ici de Pierre de Bonneuil, aident, pensons-nous, à mettre en valeur chaque nouvelle.

Le Chat Noir
 
A propos de ce surdoué, écrivain, musicien, dandy christique, Pierre de Bonneuil donc, nous vous invitons à consulter sa page web : pierredebonneuil.fr. Et bien évidemment, nous le redisons, à venir le rencontrer lors de cette soirée à la galerie Univer, le 22 juin, 75 011 Paris.
La postface, Le Mythe du Chat noir, est signée par Gérald Duchemin. Nous avons eu pour guide notre seul bon plaisir. Gageons qu'il soit maintenant partagé par vous, cher lecteur. Notez que, en plus de 8 contes traduits par Charles Baudelaire, trois autres, non traduits par le poète, ont été ajoutés au menu de ce très beau recueil, à savoir Le Sphinx (traduit par William Little Hugues), La Caisse oblongue et L’Inhumation prématurée (traduits par Emile Hennequin). De quoi réjouir ici bien des papilles.

3) Enfin, tel un ovni littéraire dans une fin de siècle déjà si luxuriante en œuvres bizarres, si riche en mots rares et précieux, LE LIVRE DE JADE, de Judith Gautier. Les poèmes de ce puissant recueil se situent entre le haïku et le petit poème en prose. Les mots y sont choisis parmi les plus simples, les plus dénués d’effet. On pourrait croire à du Christian Bobin avant la lettre… Ils sont en partie traduits du chinois, en partie seulement. Voici ce qu’en pensait notre Victor Hugo : « Le Livre de Jade est une œuvre exquise. » Excusez du peu… En liminaire du volume, un très beau portrait de Judith Gautier par notre Pierre de Bonneuil, lequel figure également sur le signet à l’effigie du recueil.

Le Livre de Jade

D’ailleurs, nous signalons que ces 3 nouveautés sont donc accompagnées d’un signet qui leur est propre… Savourez donc !

A très bientôt, sans doute en octobre/novembre. Soyez libres, chers amis et chères amies.
Et n’oubliez pas de vous enivrer dignement, d’une manière ou d’une autre… Vive la littérature !

______________________________

NOVEMBRE/DECEMBRE 2016

Bonjour chers tous !

Nous sommes très fidèles dans nos sempiternels, et désormais proverbiaux, retards d’annonce…
D’une certaine manière, cela protège nos partenaires libraires. Ainsi, la mise en place chez eux des livres, précède de quelques jours toute possibilité de vente en ligne.
Nous parvenons à les chouchouter par nos retards ! ainsi ce défaut congénital obtient une valeur ajoutée non négligeable dans ce monde de brutes…

Trêve de bavardage.
En ces temps belliqueux de Présidentielle, en cette période riche de venins déversés, où les invectives fusent de toutes parts, où les clashs, les foires d’empoigne, les scandales, les petites et moins petites phrases, et autres chapitres vomitoires, ne manqueront pas de nous harceler à la TV, dans les mois futurs, voici un zest d’humour, et un brin d’élégance, avec…. NE NOUS FRAPPONS PAS de sieur Alphonse Allais. Chez nous au Chat Rouge, l’inénarrable humoriste, styliste, et soûlographe fieffé, est déjà l’auteur de VIVE LA VIE ! et de ON N’EST PAS DES BŒUFS, tous deux bien choyés par nos lecteurs et nos libraires.
Vive Allais !

Ne Nous Frappons Pas

L’ouvrage nous tient d’autant plus à cœur, qu’un tout jeune illustrateur, doué, Pierre de Bonneuil, y a mis sa touche dandyesque. Veuillez bien visiter son site : pierredebonneuil.fr
Par ailleurs, Ce recueil est postfacé par Gérald Duchemin, auteur des récents CONTES DE LA CHOUETTE AVEUGLE, dont les ventes ont été solides, se poursuivent, et se confirment par des réassorts en librairie…
Or, aucune réception critique à ce jour !! un exploit enviable, si n’était notre Amélie Nothomb nationale, qui a laissé un message à l’auteur pour lui dire tout le bien qu’elle pensait de ce recueil nocturne, parfaitement ignoré des radios, presse et TV… Une Fée ! et laquelle… Gérald Duchemin en a été enchanté, nous aussi, et nous avons bu, une fois de plus, de l’absinthe à la santé de l’auteur d’HYGIENE DE L’ASSASSIN, roman culte s’il en est.

Autre titre pour le Chat Rouge, au seuil de cet hiver, LA CHANSON DES GUEUX de Jean Richepin. Un de nos plus beaux livres à ce jour… ne le manquez pas, et sous aucun prétexte.
Ce recueil de poèmes avait séduit Georges Brassens lui-même, dont il a adapté en chanson notamment le poème Oiseaux de passage. Ce sacré bouquin, il faut le dire, doit autant à Villon qu’à Rabelais. Les poèmes sont entraînants comme des tubes POP, tendres, ou cruels, narratifs souvent, lyriques d’un lyrisme franc-tireur, car Richepin est un écrivain puissant. D’ailleurs sa préface ici est d’anthologie… un style entre Céline et Bloy (moins l’antisémitisme, ça nous fait des vacances…LOL !)… Croyez-nous, vous allez vous régaler.
Lire donc, avec attention le profil de l’œuvre.

La Chanson des Gueux

Un avant-goût ?
« De mes espoirs défunts je chaufferai mon cul. »

Vers magnifique, n’est-ce pas ? simple, brutal, et qui donne le ton cogneur du recueil… Mais bien des passages tout en nuance et sensibilité, vous prendront aux tripes et vous réchaufferont le cœur. Les poèmes sur les animaux, et sur la nature, sont à tomber… C’est âpre, et beau comme une larme.

Comment pareil chef-d’œuvre a pu rester ignoré de quasi toute cette satanée planète ? Mystère et crotte de bique… Ne cherchons pas, et publions. C’est fait.
Nous parions que ce recueil deviendra un classique de la Poésie, au même titre que LES FLEURS DU MAL, dans un tout autre registre.

A vous, chère lectrice attentive et fidèle, cher lecteur exigeant et curieux, de faire fête à ce très bel ouvrage du Chat Rouge en achetant le volume, soit chez votre libraire, soit ici sur notre site. Faites-en un long-seller mes amis, please please, comme disent les english… !!
Evitez, par élégance et saine politique, d’acheter en ligne chez la grosse vilaine guerrière dominatrice, qui n’a rien de grec, ni de loyal… et qui ne paie pas ses impôts en France, comme toute multinationale qui se respecte mais ne respecte rien… si vous voyez ce que je veux dire… non ? Je ne peux rien pour vous.

Ce livre, LA CHANSON DES GUEUX, est aussi un très beau cadeau pour Noël, soit dit en passant, tout comme NE NOUS FRAPPONS PAS ! Aller aller, faites chauffer la carte bleue mes amis, ou à vos stylos pour une pluie de chèques, ici-même ou bien, mieux, chez nos partenaires libraires, c’est le moment où jamais !


Bien à vous tous,
et vive la littérature !

______________________________

JUILLET 2016

Bonjour chers amis du Chat Rouge !

Cela faisait un sacré bail sans nouvelles, mais c’était pour mieux chouchouter nos 2 rutilantes nouveautés.

Gérald Duchemin, ce flemmard congénital, n’avait rien publié depuis LA MAISON-LIVRE (2012). Cette année, pour offrir quelque chose à ceux qui ne le connaissent pas encore, à savoir à peu près toute l’humanité moins 40 personnes, ce qui donne un chiffre mirobolant de lecteurs potentiels (voilà bien de quoi positiver, non ?), Il publie CONTES DE LA CHOUETTE AVEUGLE, un gros recueil, fichtrement nocturne, qui est un choix parmi ses nouvelles les plus mordantes (Attention, cet ouvrage regroupe La Laiteuse et son chat, ainsi qu’une grande partie de Petits Contes Macabres). Ce beau livre, dodu et joufflu, de 344 pages, contient une longue postface inédite, Excursion autour d’une plume, où l’auteur cause un peu.

Contes de la Chouette Aveugle

Ce volume contient aussi, sur papier recyclé épais, un prière d’insérer, que vous pouvez d’ailleurs observer sur les photos relatives à ce recueil. Qu’on se rassure ! Gérald Duchemin ne s’est converti à aucune religion (Dieu nous garde d’une telle catastrophe littéraire) ; ce Prière ne se lit pas à genoux, ni ne se pique de poésie liturgique, c’est juste un petit texte amusant à lire sur l’écrivain en question, ses bons points dans la presse nationale, bref, que du léger, et du croustillant, en guise d’amuse-gueule, lequel figure sur le profile de l’œuvre, ici sur notre site.

Autre livre désormais disponible chez nous, et dans toutes les bonnes librairies, LE ROSE ET LE NOIR, recueil de nouvelles de Catulle Mendès, que vous connaissez pour avoir déjà lu chez nous (quoi ? pas encore ? mais qu’ attendez-vous les ptits loups ?) ses merveilleux OISEAUX BLEUS. LE ROSE ET LE NOIR contient de vraies pépites de nouvelles à chute… Gérald Duchemin, encore lui, y signe la préface, Où le Spleen mange de l’Idéal à tous les repas.

Le Rose et le Noir

Deux autres titres sont en préparation pour une publication en novembre, dont un Allais, puisque c’est devenu une tradition au Chat, que de publier du Allais en automne.

D’ailleurs, comme disait notre cher Allais, VIVE LA VIE !

______________________________

DECEMBRE 2015

Bonjour chers amis,

D’abord nous voudrions adresser toutes nos plus sincères condoléances aux victimes de la barbarie…

Ensuite, pour vous redonner de quoi vivre, et lire sous les bombes, voici les deux fringantes nouveautés du Chat Rouge.

Commençons par une vraie fanfare littéraire, de l’humour, et de la gaieté à revendre, mais aussi des réflexions, et de la poésie sans y toucher… C’est ce que nous offre Alphonse Allais, et son indispensable ON N’EST PAS DES BŒUFS, désormais disponible chez nos libraires, ainsi que sur notre site (chèque ou paypal) pour celles et ceux qui seraient dépourvus de boutiques de livres dans les parages de leurs chaumières.

On n'est pas des boeufs   Ames d'automne

Nous ne sommes pas sur Amazon (bien qu’ils nous volent des références de certains de nos titres avec des prix farfelus, uniquement pour occuper le terrain lorsque vous cherchez sur Google…), par volonté de snober cette « marque », qui d’ailleurs ne paie quasi pas d’impôts en France… petit rappel fiscal aux têtes-à-claques ou/et ignorants, qui achètent sur ce site… voilà, c’est dit ! bien envoyé, n’est-ce pas ?

Terminons en beauté, et en poésie, cette année 2015, par un superbe ouvrage de Jean Lorrain, un de nos oubliés les plus défendus ici au Chat Rouge, avec son ÂMES D’AUTOMNE, recueil envoûtant, que vous relirez encore dans 15 ans… La novella SONYEUSE (incluse dans le recueil) est un absolu chef-d’œuvre littéraire, proche d’Edgar Poe… un régal à découvrir, mais aussi à offrir.
Ce recueil débute aussi par un conte chlorotique de Gérald Duchemin, auteur de CARMELIA ; cette longue nouvelle fait office de préface, puisque le livre ÂMES D’AUTOMNE joue un rôle crucial dans ce conte… lequel pourrait se transformer en un prochain roman, affaire à suivre…

2016, déjà, nous tend les bras… et savez-vous, quelques surprises vous attendent… Peut-être dès avril…

A très bientôt pour de nouvelles aventures éditoriales, et, comme dirait notre Alphonse Allais, VIVE LA VIE !

______________________________

SEPTEMBRE 2015

Bonjour à vous toutes et vous tous,

Et bienvenue dans la rentrée littéraire du Chat Rouge ! Nos  deux tout nouveaux titres sont en librairie, et disponibles désormais aussi sur notre site, pour les lecteurs qui ne les trouveraient pas ailleurs.

Quelle joie que de publier ces 2 merveilleux livres ! nous savourons sans façon, et vous prions de les découvrir sans plus tarder : Mes Chats, essai-souvenir, d’Athénaïs Michelet, que tout amoureux des chats se doit de posséder dans sa bibliothèque, mais aussi le grand Cabaret Vert, d’Estelle Valls de Gomis, un recueil de nouvelles que nous aimons et admirons depuis des années… puisqu’il s’agit ici aussi d’une réédition.

Mes Chats Athenais Michelet          Le Cabaret Vert

A très vite chers amis, car 2 autres titres pointeront le bout de leur nez dès novembre, à savoir Âmes d’automne de Jean Lorrain, un livre incontournable, et On n’est pas des bœufs de sieur Alphonse Allais, tout aussi indispensable.

C’est avec génuflexions et d’intempestifs « hourra ! » que nous saluons le travail, la passion, et le talent de Lucie Laval, critique littéraire qui pilote avec goût un site que nous vous conseillons de visiter (oui, je sais, ça fait deux fois, la première en avril, que je vous conseille ce site, et ça me fait un bien fou de me répéter….), que du bon ! www.librosophia.com

Bon, voilà, je viens de vous faire l’article, si vous n’achetez pas nos sémillantes nouveautés, je mange mon chapeau…
Prière de m’éviter toute indigestion liée à l’abus de textile dans mon précieux œsophage, merci d’avance mes loulous, et louloutes !
Oui, c’est bien Gérald Duchemin qui écrit tout ça. Il n’aime rien tant que de vous mettre de bonne humeur. En ces temps d’attentat et de haine visqueuse partout sur les écrans, un peu d’humour (le bougre se risque à croire qu’il en a…) devient hygiène et savon.

______________________________

AVRIL 2015

Bonjour à toutes et à tous ! Oyez oyez braves gens, ce que nous avons à vous dire est précieux, et de l’importance la plus culminante. Cela devrait changer sûrement votre vie (ben voyons…), ou du moins, à défaut, cela devrait vous arracher quelques sourires, et vous mettre de belle humeur, ce qui, dans le monde pourri qui est le nôtre, n’est ni à négliger, ni à refuser, n’est-ce pas ?

Le Chat Rouge est désormais distribué à New York ! 
Histoire de prendre l’air frais des hauteurs. Depuis, vous pensez bien, nous soignons nos chevilles tous les jours, toutes plus enflées les unes que les autres, mais nous mettons beaucoup de glaçons. Ce n’est pas simple.Nous avons, lors d’un voyage parfaitement touristique et innocent, rencontré François-Xavier Schmit, le désormais célèbre libraire français à New York. Ce parfait gentleman pilote,et fait vivre, la non moins célèbre librairie ALBERTINE (clin d’œil à Proust). Celle-ci se situe rien moins que sur la 5e avenue, justeen face de Central Park (à 20 mètres environ), et tout près du Metropolitan Museum. Albertine propose depuis septembre 2014 l’actualité littéraire française et aussi un fond incroyable. Vous déambulez dans un 150m2 tout en boiseries et fauteuils encuir. C’est juste magique.

Librairie Albertine

Nous déplorons, en revanche, la fermeture prochaine de la librairie La Hune, à Saint-Germain… Elle fut notre toute première librairie à Paris, avec Les Mots à la Bouche… Une page se tourne, un chapitre se clôt.  Mais nous voici tenus, plus encore, plus que jamais, à visiter d’autres librairies indépendantes… Notre histoire s’accélère mes ami (e)s… la vôtre aussi, car il ne tient qu’à vous de défendre vos libraires en achetant chez eux, et non sur Amazon, par exemple… Ce choix est un acte politique majeur… 

Comme vous le constatez, nous ne dérogeons pas à notre règle invariable et sacrée des retards et des remaniements de publications. Voici de quoi patienter un peu :
En juin, et non en avril, seront publiés Mes Chats, d’Athénaïs Michelet, ainsi que le merveilleux, et ensorceleur, Cabaret Vert, recueil de nouvelles d’Estelle Valls de Gomis, auteur des Des Roses et des Monstres, ou des fameux Gentlemen de l’Etrange.

Léliancolies, poèmes de Léon Deubel, est reporté à janvier/février 2016, couplé avec un nouveau livre de Gérald Duchemin, auteur de Carmélia, et de Petits Contes Macabres

En octobre devraient sortir 2 pimpantes nouveautés… dont nous vous reparlerons dès juillet, en détail.

Lucie Laval, directrice d’un webzine, et passionnée des lettres finiséculaires, et de lecture tout court, nous a fait l’honneur de quelques chroniques. Merci ! et tous nos vœux pour la suite, carc’est une sacrée aventure que de lire et de parrtager ses enthousiasmes.Voici l’adresse du site : www.librosophia.com

La Mandragore :
http://librosophia.com/webzine/critiques/jean-lorrain-le-crime-des-riches.htm 

Le crime des riches :
http://librosophia.com/webzine/homme-femme/un-homme-des-femmes.htm

Les fous de livres :
http://librosophia.com/webzine/critiques/les-fous-de-livres-editions-le-chat-rouge.htm

Autre bonne nouvelle, nos éditions ont beaucoup plu à une vraie professionnelle de la reliure, Josée Dessureault. Son travail est extraordinaire, moderne, et inspirée. C’est de la haute-couture… Allez donc visiter son site www.latranchefile.com ; nos collections complètes de La Merveille et Haut-de-Forme, vont être reliées par ses soins, et le travail de Josée Dessureault fera l’objet d’une expo à la bibliothèque du HEC de Montréal, en septembre prochain, en compagnie d’autres grands talents en reliures, à savoir Delphine Platten, et Mme Odette Drapeau.

Merci de votre attention, à la prochaine actualisation du site ! D’ici là, portez-vous à merveille, lisez, chantez, dansez, buvez, luttez, forniquez à toute occasion, musclez-vous, rendez joyeux les gens autour de vous (ça ne rend pas malheureux d’être généreux, voyez-vous…), écrivez à toutes mains, bref réveillez la vie qui est en vous ! Et puis le Printemps vous bénit… Alors bonnes lectures !

 

... voir les actualités archivées ...

 

 

Accueil . Présentation . Collections . Catalogue . Commandes . A paraître . Agenda . Librairies . Contact . Liens .

© Éditions Le Chat Rouge 2008-2018 - Webmestre - Tous droits réservés